Rencontres Radicales

Dialogues critiques sur les oppressions systémiques et le racisme

Du 18 février à 9h (conseillé d’arriver la veille) au 20 février 2022 à 17h

Avec Manal Altamimi & Tal Dor

La formation aux dialogues critiques sur le racisme s’adresse aux personnes œuvrant dans des milieux professionnels, associatifs, militants et éducatifs, à la recherche d’outils leur permettant d’aborder, d’affronter, d’analyser et de transformer des situations de racisme, d’explorer et de construire leurs positions politiques ainsi que de développer leur propre compréhension et connaissance des mécanismes de domination à l’œuvre. Suivant une approche féministe décoloniale, cette formation sera attentive à l’imbrication du racisme avec les autres oppressions systémiques telles que le sexisme.

La formation se déroule au sein d’un groupe restreint composé des personnes premières concernées par le racisme ainsi que des personnes situées dans le groupe hégémonique. Elle consiste à ménager, avec les participant·e·s, l’espace d’un dialogue sur les formes de domination et d’oppressions systémiques en face à face et en toute ouverture. Elle est conduite en binôme par des formatrices situées elles-mêmes dans ces groupes. Partant de l’observation des dynamiques groupales, elle entend permettre aux participant·e·s d’accéder à une rencontre radicale avec soi et avec l’autre. Cette rencontre se veut un espace d’apprentissage sur les structures profondes du racisme. Elle se veut également, en tant que processus, un vecteur de transformation personnelle/politique de la conscience. Pour ce faire, les participant·e·s sont invité·e·s à s’exprimer librement en ayant un regard critique chacun·e sur soi et sur le(s) groupe(s) dont i·elle est membre. Pour stimuler les discussions, les formatrices, tout en accompagnant ce processus, proposent, à certains moments, des activités à thématiques variées. Les discussions en groupe ont lieu à deux niveaux : plénier et « entre-soi ». Dans l’entre-soi, le groupe racisé se réunit avec la formatrice qui se situe comme racisée, et le groupe hégémonique avec la formatrice qui se situe comme blanche.

Le programme détaillé en pdf.

Manal Altamimi, psychologue et psychanalyste, et Tal Dor, sociologue et pédagogue critique, travaillent en binôme depuis près de 20 ans dans la facilitation de rencontres radicales entre groupes majoritaires et minorisés. Leur travail s’est enrichi au fil du temps par la pratique, mais également à travers de la recherche dans leurs domaines respectifs. Elles ont écrit un ouvrage collectif qui vise à donner voix ensemble aux militant·e·s et aux théories, engageant un dialogue qui offre un répertoire d’actions et de réflexions puissant et décapant au confluent du féminisme, de l’analyse de la colonialité et d’une radicalité revendiquée : Rencontres radicales : pour des dialogues féministes décoloniaux, aux éditions Cambourakis.

Tarif pédagogique : les formatrices vous proposent de choisir en conscience sur l’échelle des tarifs suivants en fonction de votre situation professionnelle et économique. 60 € / 210 € / 330 €.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine : 120,50 € (+ si supplément confort). Réduction possible jusqu’à -50% en fonction de vos revenus.

Il est impératif de participer à l’ensemble des trois journées de formation.

Il reste quelques places pour les premières concerné.e.s. Pour plus d’information et pour s’inscrire veuillez nous contacter au rencontresradicales@riseup.net.