La Fève en distanciel ? Naissance des « Coups de pousse »

La Fève en distanciel ? A priori, quelle bizarrerie ! Et pourtant… !

Dans son intention première de « formation-expérimentation », la pédagogie de la Fève est intrinsèquement présentielle :

D’abord parce qu’elle fait appel tout autant, voire plus, à la pratique qu’à la théorie, à l’expérience qu’au raisonnement, à l’intelligence sensible, émotionnelle, corporelle, qu’à l’intellect mental. Jeux coopératifs, mises en situation, immersion dans la nature, exercice corporel… beaucoup de vie sensible se perd derrière les écrans.

Ensuite parce qu’elle accorde une attention particulière à l’expérience de groupe, ses interactions, sa dynamique, ce qui s’y vit qui est toujours apprentissage de l’être ensemble.

Enfin, parce que la Fève s’ancre dans un lieu, l’Arche de St-Antoine, marqué de 34 années d’expérience communautaire qui offre en soi une formation par l’immersion des participant.e.s dans cette vie riche en relations, en organisation, en ressources, en rencontres.

Une proposition « Coups de pousse » :
des rendez-vous de la Fève
gratuits
en distanciel

Voilà pourquoi non, les formations de la Fève ne peuvent pas être transposées en distanciel. Alors on a attendu… reporté les formations… re-reporté… espéré, et aussi écouté ce qui venait : d’abord notre envie forte d’être au service du monde actuel en pleine mutation, mais aussi notre besoin de rester en lien les uns avec les autres, et finalement l’idée a germé, en ce début de printemps, une nouvelle formule : les « Coups de pousse »…

C’est notre manière d’offrir dans cette période mouvementée, quelques pépites simples autour d’un sujet, d’une expérience, d’un besoin juste de partager… Les multiples propositions en visio qui se sont déployées ces derniers mois, dont beaucoup très intéressantes et convergentes avec les apports de la Fève, montrent qu’il est possible, à distance, de garder le lien et de continuer à remplir son bagage de transitionneur.euse.

Les « Coups de pousse » sont des fenêtres ouvertes – seraient-elles numériques, des rendez-vous en ligne, gratuits, pour répondre aux envies et besoins de vous qui nous lisez, vos proches, ami.e.s, cercles de réflexion ou d’action.

Consultez nos propositions sur notre page d’accueil et partagez-les (aussi sur Facebook ici).

Des envies, des idées des thèmes à nous proposer pour des futurs « Coups de pousse »… elles sont les bienvenues ! Ecrivez-nous à : feve@feve-nv.com

La FEVE reconnue d’intérêt général !

Une très bonne nouvelle !

interetgeneralL’administration fiscale vient de reconnaître la « gestion désintéressée et non concurrentielle » de notre activité de formation et expérimentation au vivre-ensemble dans la non-violence. Elle a aussi estimé que le projet social de la Fève relève d’une « activité philanthropique », ce qui donne à l’association le statut d’intérêt général permettant de recevoir des dons déductibles des impôts à hauteur de 66%. Lire la suite La FEVE reconnue d’intérêt général !

La pédagogie de l’expérimentation pour le vivre-ensemble

Une des originalités de la Fève, en particulier dans ses stages proposés sur les thèmes de la relation à soi et aux autres, est de s’appuyer sur une pédagogie active de l’expérimentation. A travers le travail sur soi, des mises en situation et l’immersion communautaire, cette démarche de formation permet aux savoirs et savoir-faire de s’incarner dans un véritable savoir-être avec les autres.

En matière d’apprentissage du vivre-ensemble, il y a deux principaux écueils. Celui de penser que vivre ensemble ne s’apprend pas, que c’est intuitif,, et celui de réduire cet apprentissage à des concepts (par ex. le schéma victime-bourreau-sauveur), pratiques (comme « parler en je ») ou techniques (la prise de décisions par consentement) qu’il suffirait d’appliquer comme des recettes de cuisine. La théorie peut avoir son rôle dans l’apprentissage, mais comment arriver à l’incarner vraiment ?

De l’incantation à l’incarnation

Entre ces deux écueils, et à l’opposé des discours sur le « vivre-ensemble » qui sonnent dans la bouche des politiques comme des incantations creuses, la Fève défend une pédagogie de l’expérimentation, voire de l’incarnation. En effet, l’enjeu du vivre-ensemble est de digérer des savoirs et savoir-faire, pour arriver à un véritable savoir-être. Lire la suite La pédagogie de l’expérimentation pour le vivre-ensemble

Un centre de trans'formation au coeur d'un lieu d'expérimentation pour mieux vivre ensemble nos transitions