Relation à soi et aux autres

Ce pôle thématique de la Fève rassemble toutes les formations destinées à accompagner les chercheuses et chercheurs de transition intérieure, celles et ceux qui se mettent dans un chemin de transformation personnelle au service d’une meilleure compréhension de soi-même et des autres pour mieux se repositionner au service du monde. Des stages avec des approches complémentaires pour prendre du recul sur ses comportements potentiellement violents ou face à la violence, et sur son parcours de vie.


Faire danser nos polarités collectives

Une carte pour transformer nos blocages en passerelles

Du 27 janvier 2023 (accueil à 18h) à 20h au 29 janvier à 17h

Avec Jorge Ochoa

La stabilité OU le changement

L’engagement collectif OU la liberté individuelle

L’action OU la concertation

Être à l’écoute OU s’affirmer

Tous ces exemples parlent de polarités que nous pouvons expérimenter dans nos collectifs, nos équipes et nos groupes. Une polarité est une paire interdépendante de valeurs ou de forces qui sont toutes deux nécessaires au fil du temps pour un système florissant et en bonne santé.

On perçoit souvent les polarités comme des opposés qui se confrontent et ne peuvent fonctionner ensemble.

Dans ce stage, nous seront invité.e.s à porter un autre regard sur nos défis collectifs, nos problématiques de groupe, nos situations de tension et/ou de conflit, et notre implication dans le monde.

L’intention sera d’élargir notre conscience sur la réalité, sur les forces qui provoquent des tensions, pour apprendre à les comprendre, les accepter, les adopter, les intégrer.

En posant notre attention en même temps sur la possible relation entre nos richesses et les valeurs du groupe avec nos principaux problèmes et sources de tension, nous serons invités à les accueillir comme un tout et un enrichissement pour l’autre. Ainsi, en prenant du recul sur nos valeurs, préférences, intentions… nous pourrions donner sens et traverser nos difficultés, peurs et blocages récurrents.

En nous aidant de l’outil appelé« carte des polarités » (crée par Barry Johnson et pratiquement inconnu en France) nous serons invité.e.s à :

  • Identifier les distinctions sans faire des divisions. Prendre conscience des polarités collectives qui nous mettent en tension, en opposition et en conflit.
  • Et à concilier ce que nous voyons comme opposé : la raison avec l’intuition et l’imagination, le faire avec l’être, l’action avec l’observation, la stabilité avec le changement, le moi avec le toi, nous ou vous…

Partant des situations de vie des participant.e.s dans des collectifs où ils participent ainsi que des exercices de mises en situation, nous utiliserons des approches pédagogiques qui permettront justement de concilier notre vision et compréhension du monde avec la manière de l’expérimenter et de l’incarner. Nous explorerons cela à travers des temps d’introspection, de partage, de mouvements corporels, d’apports conceptuels, d’intériorisation, d’exercices et de jeux.

Jorge Ochoa est passionné par le travail sur la relation, à soi-même et aux autres, la création des ponts entre les personnes, les groupes, les cultures. Mexicain, arrivé en France en 2000 pour habiter pendant 20 ans à la communauté de l’Arche de St Antoine, il est co-fondateur de la Fève et formateur-consultant en A.T.C.C. (Approche et Transformation Constructives des Conflits). Il s’inspire des travaux de Ken Wilber, Barry Johnson, Beena Sherma et Cynthia Bourgeault.

Pédagogie : fourchette entre 80 € et 200 € en fonction de vos possibilités.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 110 €

Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici. 


Rencontres Radicales

Dialogues critiques sur le racisme et le colonialisme

Du 27 janvier 2023 à 9h (conseillé d’arriver la veille) au 29 janvier à 17h

Avec Manal Altamimi et Tal Dor

Pour la 2e année, la Fève propose un stage de trans’formation, à la fois personnelle et sociétale, pour aborder la violence sous l’angle systémique. Dans un contexte sociétal, national et international, de banalisation d’attitudes et de prises de position politiques racistes, islamophobes, excluantes, il semble urgent de prendre davantage la mesure de ce qui se joue au plus inconscient de nos relations sociales à tou.te.s, et affronter nos angles morts. Ce stage est donc au cœur de la dimension révolutionnaire de la non-violence comme « Force de Vérité » qui reconnaît et lutte contre les systèmes de domination. Quelles violences notre histoire coloniale encore active alimente-t-elle dans nos comportements, nos postures, nos vécus ? Comment reconnaître et se confronter au « privilège blanc », déconstruire ainsi les rapports oppressifs pour construire l’égalité profonde dont l’humanité a besoin ? Ces Rencontres proposent le cadre pédagogique éprouvé d’un dialogue en profondeur pour travailler ces questions sans détour et en situation réelle au sein d’un groupe mixte.

La formation Rencontres Radicales est un outil pédagogique développé par Manal Altamimi et Tal Dor. Elle s’adresse à tout le monde, et particulièrement aux personnes œuvrant dans des milieux professionnels, associatifs, militants et éducatifs à la recherche d’outils leur permettant d’aborder en profondeur, affronter et transformer les inégalités structurelles générées par les dynamiques d’oppression colonialistes et les violences quotidiennes qui en découlent, dont le racisme. Elle se déroule dans un groupe restreint (16 participant·e·s maximum) composé de personnes premières concernées par le racisme et le colonialisme et de personnes situées au sein du groupe hégémonique blanc. Dans ce cadre, le groupe est considéré comme un microcosme de la société, reflétant sa structure sociopolitique.

L’outil pédagogique proposé dans la formation se base sur la pratique d’un dialogue conflictuel qui invite à une confrontation avec la réalité telle qu’elle se reflète dans les deux groupes engagés dans la rencontre, et non au niveau interpersonnel. Il part du principe que les rapports que les participant.e.s entretiennent chacun.e avec soi et avec l’autre sont façonnés par la manière dont iels sont situé.e.s dans un groupe social ou à l’intersection de groupes multiples.

Conduite en binôme par des formateur.trice.s situé·e·s eux·elles-mêmes dans ces groupes, la formation a pour objectif de permettre aux participant.e.s de déconstruire les pensées automatiques du sens commun hégémonique et de développer ainsi des consciences radicales qui questionnent et qui remettent en doute le statu quo et les savoirs considérés comme supérieurs dans la hiérarchie coloniale. Inspiré par la pédagogie critique, le mot radical se réfère à une position politique claire et profonde qui va à la racine de l’oppression afin d’agir pour transformer la réalité et résister aux injustices.

Les formateur.trice.s n’ont pas pour vocation d’enseigner ou de donner de leçons sur le racisme, sur les oppressions systémiques ou sur l’histoire coloniale. Garant·e·s du cadre pédagogique, leur rôle est plutôt d’accompagner les discussions et d’aider les participant·e·s à atteindre l’objectif de la rencontre, ce qu’iels font en interprétant, analysant et clarifiant les processus à l’œuvre au sein du groupe, dans un dialogue constant avec les participant·e·s. Les discussions ont quant à elles lieu à deux niveaux : plénier et « entre-soi ». Dans l’entre-soi, le groupe « racisé » se réunit avec le.a formateur.trice « racisé.e » et le groupe hégémonique avec le.a formateur.trice « blanc.he ».

Le programme détaillé en pdf.

Manal Altamimi est psychologue et psychanalyste et Tal Dor est sociologue et chercheuse. Toutes deux pédagogues critiques, elles ont conduit des rencontres de dialogues décoloniaux durant de longues années aux Etats-Unis, en Kanaky/Nouvelle-Calédonie et, depuis 5 ans, en France hexagonale. Leur pratique est le fruit d’une praxis continuelle de dialogue qui s’est enrichie au fil du temps avec des savoir-faire et des connaissances multiples et imbriqués, et qui s’est consolidée par des années de recherches universitaires dans leurs domaines respectifs, aboutissant au développement de l’outil pédagogique « Rencontres Radicales ». En 2018, elles ont co-dirigé, avec Nacira Guénif-Souilamas, un ouvrage collectif qui vise à donner voix ensemble aux militant·e·s et aux théories, engageant un dialogue qui offre un répertoire d’actions et de réflexions puissant et décapant au confluent du féminisme, de l’analyse de la colonialité et d’une radicalité revendiquée : Rencontres radicales : Pour des dialogues féministes décoloniaux, aux éditions Cambourakis. Cet ouvrage sort en version de poche en janvier 2023

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience sur l’échelle des tarifs suivants en fonction des possibilités de chacun·e : 30 € / 60 € / 210 € / 330 € (390 € étant le coût de revient du stage).
Pension complète à partir de 125 €. Des réductions et un dispositif de soutien financier supplémentaire sont mis à disposition des personnes n’ayant pas ou très peu de revenus.

Pour plus d’information et pour s’inscrire veuillez nous contacter au rencontresradicales@riseup.net.

Ouverture de l’inscription : jeudi 15 décembre 2022 à 14h. Date limite d’inscription : jeudi 12 janvier 2023. Passé ce délai n’hésitez pas à nous solliciter, nous vous répondrons immédiatement s’il y a encore des places disponibles.


Chic un conflit !

Comment s’affirmer sans agresser et accueillir l’autre sans s’oublier

Du 10 février 2023 (accueil avant 18h30) à 20h au 12 février 2023 à 17h

Avec Guillaume Gardette de A la Bonne ‘heur

Chic un conflit ! C’est le signe de la vivacité et de la richesse potentielle de nos relations qu’elles soit familiales, amoureuses, professionnelles, associatives… Mais bien souvent cela augmente surtout les tensions, les risques de clash et les séparations douloureuses, si je n’apprends pas à les dépasser. Je vous propose, pendant ce stage, de prendre un temps pour pratiquer l’art et les manières de sortir d’un conflit de façon constructive.

Cette formation est un espace privilégié pour :

  • Mieux connaître mes réactions face à l’agression que je subis ou que je fais subir malgré moi.
  • Découvrir les ressources intérieures dont nous disposons pour transformer la situation.
  • Prendre du recul en comprenant mieux les divers mécanismes inconscients qui se mettent en place lors d’une tension relationnelle.
  • Mettre des mots sur nos ressentis et mettre du ressenti dans nos mots.

Grâce à une pédagogie basée sur l’expérimentation, nous découvrirons et pratiquerons :

  • Plusieurs modèles d’analyse de la relation conflictuelle : « Majeur mineur, Équivalence », le Triangle infernal de la relation, Méthode Thomas-Kilman…
  • Plusieurs outils pratiques : la Communication Nonviolente (M. B Rosenberg), l’intelligence émotionnelle, l’écoute empathique…
  • Plusieurs notions fondamentales : l’assertivité, les différents types d’écoutes et de paroles, l’accueil de soi…

Et nous le mettrons en pratique avec des mises en situations et du théâtre-forum en partant de cas réels amenés par les membres du groupe.

Notre objectif : appréhender plus sereinement ces situations de conflits, parfois explosives, grâce aux techniques de régulation pour s’affirmer sans se défiler, faire face sans s’écraser, accueillir sans s’oublier… bref développer une aptitude à être « Ni hérisson, ni paillasson » !

Ce sont des compétences précieuses pour nous et pour notre entourage. Mais pas si faciles à acquérir.

De nombreuses techniques sont diffusées dans les livres, en conférence ou sur Internet, comme la Communication Nonviolente, l’écoute empathique, la psychologie positive, la médiation, les notions de justice restaurative ou réparatrice… Cela semble simple en théorie et pourtant…

Avant de se lancer pour de vrai, il est précieux de pouvoir pratiquer et s’entraîner dans un cadre bienveillant, grâce à des mises en situations réelles. Cela permet de mieux intégrer les changements d’habitudes et de cultiver de nouveaux réflexes, tout en préservant nos proches et nous-même. Pour un jour parvenir à réguler des situations qui semblaient incontrôlables, ou à calmer des émotions qui arrivaient trop fortes.

Échouer, faire des erreurs, recommencer, nous entraider… C’est le chemin que je vous propose d’expérimenter pour transformer les conflits en opportunités, pour que les reproches rapprochent et que les différences deviennent diversités.

Guillaume Gardette est Accompagnateur Formateur depuis 2015, il est aussi médiateur, facilitateur et fondateur de « A la Bonne’heur ».
Il s’inspire de nombreux modèles qu’il a étudié et expérimenté comme ; la CNV (avec Thomas d’Ansembourg), le modèle Majeur Mineur Equivalence, la régulation des conflits et des émotions (avec l’ATCC institut, la Fève longue, le théâtre forum, …), de nombreuses techniques favorisant l’intelligence collective, la coopération active et la gouvernance collaborative (avec l’UDN, et la Gouvernance Intégrative…). Autant d’outils qu’il a pratiqué assidûment au cours des 9 années passées à l’Arche de Saint Antoine.

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail du formateur et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 80 € / 140 € / 200 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 110

Inscriptions et renseignements par mail à guillaume.gardette@alabonne-heur.com


Changer de vie : 3 jours d’aide au discernement


Un séjour accompagné pour faire le point sur votre changement de cap


Du 13 février 2023 à 16h au 16 février à 17h

Du 9 novembre 2023 à 16h au 12 novembre à 17h


Organisé par la Fève, avec Magali Audion

Changer de vie, d’activité, d’environnement vous démange. Vous rêvez d’autre chose ou avez juste vraiment besoin de tourner une page de votre vie… Vous avez besoin de sens, de cohérence avec vos valeurs et vos aspirations profondes, de trouver ou d’inventer votre place dans ce monde en crise… Vous avez déjà fait quelques démarches, ou pas. Vous êtes dans la confusion ou n’arrivez pas à franchir le cap d’une grande décision à prendre. Vous vous demandez si vous en avez le courage, l’énergie, les moyens… Vous vous sentez peut-être seul.e dans ces questionnements. Et pourtant…


« Trouver notre vocation, c’est trouver l’intersection entre notre joie profonde et les besoins profonds du monde » Frederick Buechner


Ce stage en petit groupe vous propose de mettre tout à plat, dans un lieu-carrefour des changements de vie, la communauté de l’Arche de St-Antoine. Un temps de prise de recul, de ressourcement et d’entraide où nous compterons sur des ressources diverses pour aborder le processus du discernement. Comment passer des rêves aux projets ? des projets à l’action ? de l’intention à la réalité ? et pourquoi pas, comment m’ouvrir aux possibilités que je ne vois pas ? Ne rien lâcher de son Essentiel… tout en sachant aussi lâcher prise.


Vous serez nourri.e.s par la richesse humaine de la communauté, un lieu de transition dont les membres ont vécu une grande transformation intérieure et un grand changement de cap avant de s’y engager ; un lieu qui reçoit et accompagne toute l’année de nombreuses personnes en quête de sens pour leur projet de vie. Ce stage, adapté à chacun.e, s’adresse donc particulièrement – mais pas uniquement – aux personnes qui envisagent un projet tourné vers la vie en collectif, un retour « à la terre » ou une reconversion vers de nouveaux modes de vie.

Pédagogie : Ce stage vous aidera à clarifier l’étape de transition dans laquelle vous êtes, et vous permettra peut-être d’en franchir une nouvelle, avec pour fils conducteurs pédagogiques une grille de discernement et des questions introspectives que vous pourrez approfondir chez vous. Quelques expériences originales vous seront proposées, alliant les intelligences mentales, émotionnelles, sensibles et subtiles pour faire émerger les éléments clés de votre discernement. Elles seront complétées par certains apports conceptuels et le partage d’expériences au sein du groupe.


Accompagnement : Vous êtes peut-être dans un moment fragile de votre vie, avec beaucoup de confusion ou de doutes. Ce stage, par les questionnements existentiels qu’il brasse, peut activer certaines vulnérabilités. Magali sera attentive à votre situation et vos besoins spécifiques, la démarche proposée, laissant la place au temps, n’étant pas du « coaching ». Pour autant, ce stage n’est pas non plus une psychothérapie. Le soin est laissé à chacun.e de vérifier ce qu’il/elle est en capacité de vivre. Des rendez-vous individuels avec une accompagnatrice de l’Arche seront possibles sur place sur les temps informels, avant ou après le stage.


Complément : ceux et celles qui s’intéressent à la vie collective et particulièrement au modèle communautaire, ou à l’Arche, peuvent compléter leur stage par un séjour communautaire de 1 ou 2 semaines.

Magali Audion, animatrice pour la Fève, a quitté son travail et sa vie parisienne il y a 10 ans pour s’installer en Isère dans la communauté de l’Arche de St-Antoine. Son chemin de transition de vie personnelle a inspiré ce stage, nourri également de l’expérience de la communauté de l’Arche de St-Antoine qui, depuis 35 ans qu’elle existe, a accompagné de très nombreux discernements liés à l’engagement et au désengagement communautaires ou à de grands choix personnels ou collectifs. Sa posture d’animation s’attache spécialement à réconcilier nos parts mentales, émotionnelles, politiques et spirituelles dans des contextes de transformation. Formée (et en formation continue) avec la Fève, l’ATCC, l’éducation populaire politique et divers mouvements non-violents et altermondialistes, elle accorde une attention particulière dans la vie de groupe aux oppressions systémiques.


Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail de l’animatrice et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 145 € / 250 € / 355 € Comprendre et choisir mon tarif.


Le stage a lieu à l’Arche de Saint-Antoine, en pension complète à partir de 165 €


Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici.  Attention, le nombre de places est limité.


Auteur de sa vie, acteur dans le monde

Projet existentiel, professionnel, personnel

Du 20 février 2023 à 20h30 (accueil avant 18h30) au 25 février à 16h

Avec Charo & Patrice Sauvage

Du 10 juillet 2023 à 20h30 (accueil avant 18h30) au 15 juillet à 16h

Avec Charo Sauvage & Jean-Baptiste Nedelcu

Mieux se connaître pour s’accueillir tel.le que l’on est dans son histoire et discerner la mission qui correspond à ses aspirations profondes, pour bâtir un projet de vie – personnel et professionnel – et s’en donner les moyens au quotidien. Cette session est destinée à celles et ceux qui entrent dans une nouvelle phase de leur vie et se posent la question du sens à lui donner. Méthodes actives et créatives, ouvrant à l’intériorité et à l’échange en profondeur : écoute, écriture, dessin projectif, visualisation, travail symbolique, entretiens personnels. Cette session débouche sur une meilleure vision de ce qui nous appelle personnellement dans notre vie active et des atouts que nous avons pour nous y engager.

Objectifs

Faire le point sur son parcours et prendre du recul par rapport à ses pratiques. Être capable de s’inscrire dans une synergie de groupe. Acquérir, en la mettant en œuvre, une méthode de travail sur le questionnement et le projet et en découvrir les possibilités de transposition.

Méthode

L’intervention est animée à partir de la méthode « Auteur de sa vie, Acteur dans le monde ». Cette démarche fait appel à l’imagination et à la capacité de réflexion et d’analyse. Elle s’articule autour d’une alternance d’exercices individuels, en binôme, en trinôme et en groupe. Elle apporte des éléments de réflexion théoriques et repose sur l’application commune de certaines règles : écoute, confidentialité, respect de l’intimité et de la parole de l’autre.

Contenu

Il s’appuie sur des outils ludiques et créatifs, invitant chacun des participants à se repérer dans son parcours  et à lire autrement, dans les différentes composantes de son histoire, ses atouts, ses compétences, ses limites, ses motivations.

Déroulement 
  • Partir de ses valeurs et de ses constantes (points de repères, intérêts, compétences, rêves, héros, lieux et modes de ressourcement…) ;
  • Se situer par rapport à son propre parcours personnel et professionnel, à partir du fil conducteur qui donne sens au chemin parcouru et à ce qu’on est en train de vivre ;
  • Exercer son discernement pour organiser sa vie et faire des choix cohérents avec soi-même et la réalité de chacun ;
  • Se projeter sur l’avenir, en s’appuyant sur ses points forts, au regard des obstacles, des ressources et des motivations repérés.

Charo et Patrice Sauvage sont les co-auteurs de la méthode « Auteur de sa vie, Acteur dans le monde » :
Charo Ramos Sauvage est diplômée en Philosophie et Sciences de l’Éducation, formée à l’accompagnement spirituel et à différentes démarches de développement personnel, dans l’esprit de Graf Dürckheim et du discernement ignatien – en particulier sur le thème du pardon. Formatrice en relations humaines, elle anime depuis plus de 30 ans des stages de formation à l’écoute et  à l’orientation personnelle et professionnelle.
Patrice Sauvage est diacre et haut-fonctionnaire engagé dans la lutte contre l’exclusion et l’économie solidaire, auteur de plusieurs ouvrages sur la vie spirituelle, notamment L’impératif spirituel (éd. de l’Atelier) et La foi, chemin d’humanité (éd. du Signe). Co-fondateur des Réseaux Espérance, des Cigales et de Démocratie & Spiritualité, il est actuellement conseiller spirituel à la Maison de Tobie à la suite du frère Benoît Billot.

   Jean-Baptiste Nedelcu

J’ai grandi à la communauté de l’Arche de St-Antoine dédiée à la non-violence, ce qui a beaucoup inspiré mon chemin de vie. J’ai déjà « quelques vies » à mon actif, dédiées à la transformation de nos modes de vie au service d’un monde fraternel et respectueux du Vivant :

Tarif pédagogique : les formateurs vous proposent de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, la valeur que vous accordez au stage, au travail des formateurs et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 200 / 350 / 500 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 275 €.

Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici.  Attention, le nombre de places est limité.



Oser transformer sa vie !

Du rêve au projet : retrouver son élan de vie et se mettre en mouvement

Du 30 mars 2023 à 20h (accueil avant 18h30) au 2 avril 2023 à 17h

Avec Guillaume Gardette de A la Bonne’heur

Oser transformer sa vie, quelle audace ! Et pourtant, nombreux sont celles et ceux qui y parviennent. Quels sont leurs recettes ? Qu’est-ce qui leur a donné le courage de se mettre en route et la ténacité de tenir le cap, même dans les moments difficiles ? Découvrons ensemble comment faire coexister l’envie de changement et le besoin de sécurité.

Cette formation est un espace privilégié pour :

  • Accueillir son désir de changement, laisser de la place aux rêves et aux élans du cœur.
  • Dialoguer avec ses peurs, affirmer ses aspirations et se sentir soutenu dans sa démarche.
  • Apprendre à réguler la tension entre ses désirs à réaliser et ses engagements actuels pour trouver une juste voie de transition.
  • Identifier un chemin de progression bienveillant pour moi et avec mon entourage, clarifier les étapes et poser les prochains pas.

Grâce à une pédagogie interactive basée sur le sensible, nous découvrirons :

  • Comment retrouver son élan de vie et visualiser son rêve créateur, grâce à des temps sensoriels, pour libérer sa créativité et des méditations guidées, pour aller en profondeur.
  • Les 7 étapes du changement dans un cycle de transition, pour mieux se repérer et ajuster son plan d’actions au besoin.
  • Des outils pour affiner son projet, rendre les critiques constructives et identifier ses ressources internes et externes

Tout au long de la session nous nous appuierons sur la force du collectif et l’entraide inter-personnelle pour oser rêver, partager et bénéficier des retours constructifs et bienveillants de chacun.
Notre objectif : que chacun.e puisse faire un pas de plus sur son chemin de vie, là où il en est.

Guillaume Gardette, formateur accompagnateur depuis 2015, est aussi médiateur, facilitateur et fondateur de A la Bonne’heur après avoir passé 9 années de vie à l’Arche de Saint-Antoine.
« A la quarantaine dépassée, j’en suis déjà à ma 5e transition de vie en ayant exercé une dizaine d’activités différentes. Et pourtant je n’ai pas vraiment cherché à changer, j’ai plutôt la sensation que c’est la vie qui m’a incité à le faire à chaque fois. Parfois en m’invitant gentiment, d’autres fois en me bousculant fortement jusqu’à ce que je me sente acculé. Identifier les étapes du changement m’a aidé à les accepter pour ne plus les subir.
Sur mes chemins j’ai eu la chance de rencontrer beaucoup d’aidants, de personnes expérimentées qui m’ont inspiré, accompagné, soutenu, tenu la main et finalement transmis l’audace de faire le pas d’après avec confiance. Ce soutien, je souhaite aujourd’hui le proposer à d’autres qui ont à la fois le courage de faire ce pas et la lucidité de s’entourer pour le faire. C’est pour cela que je vous propose 3 journées ensemble pour « Oser transformer sa vie !
« 

Tarif pédagogique : le formateur vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail du formateur et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 120 € / 210 € / 300 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 165 €.

Inscription et renseignement par mail à guillaume.gardette@alabonne-heur.com



Vivre ensemble : pourquoi pas moi ?

Une semaine d’expérimentation et de transmission communautaires

Du 1er mai 2023 à 20h (accueil avant 18h30) au 8 mai à 14h

Organisé par la Fève, avec l’Arche de Saint-Antoine

La Fève vous propose 6 jours combinant expérimentation et formation pour découvrir la vie communautaire à l’Arche de St-Antoine, réfléchir et apprendre sur ses motivations, défis et fonctionnement… et plus spécifiquement pour aborder les projets de vie collective dans une recherche de qualité relationnelle incluant de mieux se connaître, se relier à l’autre et expérimenter sa place au sein d’un groupe.

« Il nous faut apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons périr ensemble comme des imbéciles. » Martin Luther King

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 7-vivre-ensemble-e1569252236997.jpg

Vous pourrez partager, pendant une semaine, le quotidien de personnes ayant choisi de vivre et travailler ensemble pendant un temps ou pour toute la vie, seuls, en couple ou en famille. Vous découvrirez l’organisation du rythme de vie et de travail, le mode de gouvernance, les activités et habitudes qui créent l’union du groupe dans le respect des personnes (pluches, temps spirituels, fêtes, chants, danses, services…). Vivre ensemble n’est pas qu’une affaire de fraternité : découvrez, temps de formation à l’appui, quelques clés de relations de qualité, de cohésion communautaire, de prévention et gestion des conflits, et d’un fonctionnement ni trop lourd ni trop léger. En participant aux différents temps conviviaux, de service et de partage de la semaine, chacun.e pourra découvrir quelques recettes et inspirations pour ses projets de vie collective, que ce soit en habitat partagé, en communauté ou en simple colocation.

Au programme :

Expérimentation : Vous participerez aux services de la maison communautaire une partie de la journée (une dizaine d’heures) : pluches, travail au jardin, ménage, conditionnement d’herbes aromatiques, petits travaux… Vous aurez aussi l’occasion de participer à plusieurs des activités communautaires au gré de vos envies (chant, danse, temps spirituels…). Certaines soirées seront dédiées à des temps de groupes, d’autres à des activités facultatives (danse…), d’autres libres.

Formation : La semaine comportera également des temps spécifiques en groupe (une trentaine d’heures) d’échanges, de formation, de réflexion, d’expérimentation et de jeux autour de divers aspects de la vie en collectif. Ces temps seront animés par une équipe de formateurs et de formatrices coordonnée Magali Audion, Quentin Jeauneau et Brigitte Mesdag, qui vivent ou ont vécu plusieurs années dans la communauté de l’Arche de Saint-Antoine.

logo-arche-fond

Depuis 35 ans, la communauté de l’Arche de Saint-Antoine vit et travaille sur place en accueillant toute l’année de nombreuses personnes en stages, retraite, vacances, ou de passage, dans son bâtiment historique au cœur du village de Saint-Antoine l’Abbaye. Sa vie se déploie et s’organise autour des principes de la Non-violence sous toutes ses formes. Une expérience qu’elle cherche à transmettre via la Fève.

Nombre de places : de 10 à 20 personnes.

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail des formateurices et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 160 € / 280 € / 400 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 385 €. Réductions possibles.

Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici. 

Une playlist de vidéos autour de la communauté de l’Arche.


Événement !

Formation à la Communication Non-Violente avec Thomas d’Ansembourg

Quelques clés d’intériorité citoyenne

Du 5 juin 2023 à 20h30 au 8 juin à 16h

Organisé par la Fève avec Thomas d’Ansembourg

« Notre façon d’être au monde incarne-t-elle le rêve que nous avons pour le monde ?« 

L’intention de cette formation d’introduction à la CNV est de nous inviter à prendre davantage conscience de soi, de notre être profond souvent masqué par notre personnage construit. Plus je me connais et me comprends, plus je suis à même de connaitre l’autre et de le comprendre ; plus je me respecte profondément, plus je témoigne du respect et reçois des témoignages de respect ; plus je développe la capacité d’être clair et bienveillant avec moi-même, plus je deviens à même d’être présent aux autres avec clarté et bienveillance.

« Le développement personnel et spirituel profond est la clé du développement social durable : devant les enjeux d’aujourd’hui, l’intériorité est citoyenne » 

Cette formation s’ancre dans l’expérience de ces trois constantes : un être pacifié se révèle un citoyen pacifiant ; en apprenant à côtoyer nos zones d’ombre nous nous rendons disponibles pour accueillir celles de l’autre, et en découvrant notre élan vital propre nous devenons créateur et donc généreux de nous mêmes. Il s’inspire de cette question ci : notre façon d’être au monde incarne-t-elle le rêve que nous avons pour le monde ? Devant les aspects chaotiques du monde, la confusion, les rapports de force, les jeux de pouvoir et de masques, est-ce que je fais partie de la solution ou est-ce que j’entretiens le problème … ?

Ce stage s’adresse à toute personne, « méditante » et/ou « militante », qui souhaite contribuer au changement du monde en commençant par soi dans l’esprit du message de Gandhi « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Son intitulé indique qu’il est particulièrement destiné aux personnes qui ont à cœur de s’impliquer dans la transition et le changement social et qui sont conscientes que nous ne pourrons pas changer durablement notre rapport aux autres et à la nature sans changer profondément notre rapport à nous-mêmes et à notre nature intime. Pour Thomas, le développement psycho-spirituel profond est la clé du développement social durable. Thomas d’Ansembourg propose un format original en grand groupe avec exercices en binômes/trinômes accompagnés par ses assistants et lui. Son art oratoire et pédagogique permet ainsi à chacun-e de comprendre le processus de la CNV de façon très vivante, de l’expérimenter individuellement et de l’exercer en tête à tête tout en bénéficiant de la qualité de présence et d’écoute de Thomas.

Afin de préparer ce premier module de CNV ; nous vous demandons quelques pré-requis. En effet, un travail personnel en amont du stage vous permettra d’acquérir les bases théoriques nécessaires à la pratique de la CNV et profiter pleinement de ces deux journées. Pré-requis pour ce stage :

  • Lire au moins un livre de Thomas d’Ansembourg parmi la liste proposée :
    – « Cessez d’être gentil, soyez vrai » (version originale) (2001)
    – « Du Je au Nous – l’intériorité citoyenne : Le meilleur de soi au service de tous » (2014)
    – « La paix ça s’apprend »  (2016)
    – « Notre façon d’être adulte fait elle sens et envie pour les jeunes » (2020)
  • Visionner en ligne au moins une conférence de Thomas d’Ansembourg (liste sur youtube )

Cette session Module 1 de la CNV pourra faire l’objet d’une attestation de stage. Les formations CNV ne sont pas éligibles au CPF car elles ne sont pas certifiantes.

Thomas d’Ansembourg est un ancien avocat et conseiller juridique ; il a été formé à la méthode de communication non-violente du Dr Marshall Rosenberg dont il est un des enseignants francophones les plus connus et reconnus. Il anime des formations et des conférences. Auteur, entre autres, du best-seller Cessez d’être gentil, soyez vrai !

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail du formateur et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 120 €/ 210 € / 300 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 159 €.

Le stage commencera par un temps d’animation et d’introduction animé par la Fève le lundi à 20h30.

Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici. Attention, le nombre de places est limité.


Danses en Cercle, danser le Mandala

La danse comme miroir et expression du cœur profond

Du 8 août 2023 (accueil avant 15h) à 16h au 13 août à 9h

Avec Brigitte Mesdag et Jan Quintens

Les Danses en Cercle, en anglais Circle Dances, ou Danses Sacrées, ont vu le jour à Findhorn en Ecosse en 1978, par Bernard Wosien et sa fille Gabrielle Wosien.

Danser les Danses en Cercle, c’est comme rendre vivant un mandala. Nos pieds et nos corps dessinent un mandala vivant dans l’espace. Nous nous relions, par nos mains et nos cœurs. Notre esprit s’apaise, la joie au fond de nous se libère. Le «centre», significatif, créé avec les éléments de la nature, est le cœur de l’espace sacré de la danse autour duquel nous nous relions. Nous pouvons aussi parfois, selon le message ou le sens du thème de la danse, danser en groupe ou en lignes. Les pas sont simples, répétitifs. Les danses Mandalas peuvent être vécues comme une méditation, une pratique de l’harmonie et de la beauté en mouvement. Aucune expérience de danse n’est nécessaire. Tous et toutes sont invités.

Prenons donc le temps de sentir combien il est bon d’être en mouvement ensemble sur un même rythme, rythmes de tous temps, de tous les peuples. Nos émotions s’expriment, circulent librement et tenues à la fois. Les mélodies du monde, traditionnelles, classiques et contemporaines viennent toucher notre âme. Les danses nourrissent notre besoin de calme intérieur, d’enthousiasme, de rencontre, d’appartenance, de bienveillance et bien plus encore. Elles ressourcent le Vivre Ensemble.
Les Danses en Cercle invitent à ce que nous soyons présents au Présent et  à savourer ce que la danse génère et comment elle nous régénère. Rien ne « doit » se faire, seulement laisser la danse, le mouvement, la mélodie nous emmener à la rencontre de soi, et vivre l’expérience de « se laisser danser ». Chaque danseur, danseuse, fait partie d’un tout, du TOUT, du mystère de la Vie.
La motivation des enseignants reste de permettre la rencontre avec soi et avec les autres, toucher la joie, permettre que les émotions s’expriment afin qu’elles circulent apaisées, reconnues, rendues conscientes, partagées.

Brigitte Mesdag : D’origine belge, engagée de l’Arche depuis plus de 30 ans, elle met son énergie dans la transmission pour ce qui amène vers un Vivre Ensemble satisfaisant. Par les danses en cercle, moments de circulation d’énergie apaisés et ressourcés. Par des interventions à la gestion des conflits, moments de prise de conscience de notre responsabilité dans la relation insatisfaisante. Elle s’inspire des œuvres et enseignements de Lanza del Vasto, Pat Patfoort et Thomas d’Ansembourg. Brigitte se laisse souvent émouvoir par une mélodie, par un chant. Alors un mouvement jaillit, émerge du fond de son émotion et le besoin de créer et de partage se fait sentir. Une nouvelle danse apparait et rejoint le cercle des Danses en Cercle qui n’en finit pas… Il lui suffit souvent de quelques mots et d’un sourire pour que les corps se lancent dans une nouvelle danse en toute détente.

Jan Quintens a grandi à l’Arche. Dès sa plus tendre enfance, il a baigné dans la complexité et la joie du Vivre Ensemble et dans l’enthousiasme des soirées et stages de danses. Ancien danseur professionnel contemporain et danse de caractère, il revient aujourd’hui transmettre sa passion pour les danses en cercle. Il est également formé en réflexologie et en gestion positive des conflits. Jan se laisse particulièrement inspirer par Friedel Kloke et Bobbi Bailin et transmet leurs danses avec joie. Friedel Kloke a développé l’institut de « Méditation de la danse » fondé par Bernard Wosien. Bobbi Bailin, elle aussi professeur et chorégraphe internationale de Danses en Cercle Sacrées, s’est, entre autres,  inspirée de la Danse Sacrée de Gurdjeff.

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail des formateurices et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 160 € / 280 € / 400 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 275 €

Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici. 


Éducation bienveillante :
« Je  m’aime, je t’aime ! »

Des outils pour nourrir la relation à soi et aux autres

Du 19 juillet 2023 à 20h30 (accueil avant 18h30) au 23 juillet 2023 à 16h30

Avec Anne Férot-Vercoutère de l’Atelier du lien

‘’S’aimer pour aimer l’autre’’, dit-on souvent… Cinq jours pour explorer nos habitudes relationnelles avec soi-même et avec les autres.
Un temps pour acquérir des notions précises en neurosciences affectives et sociales. En effet, comprendre notre cerveau, nous permet d’adapter nos comportements, notre façon d’agir, de réagir et de vivre les événements.
Un temps pour repérer et accueillir ses émotions et celles des autres, découvrir des outils pour prendre soin de la relation. Un temps pour prendre conscience de ce qui freine la communication et approcher les bases de la Communication Non-Violence. Un temps pour aborder le mécanisme du conflit, découvrir une démarche de résolution de conflit et s’entraîner à l’utiliser.

Au programme :

  1. Mes valeurs, mes désirs, mes besoins, mes élans. Un binôme qui réfléchit et qui s’écoute.
  2. Le fonctionnement du cerveau. L’apport des neurosciences affectives et sociales
  3. Le jeu entre nos différents cerveaux. Le pouvoir des émotions et des besoins
  4. Injonctions parentales, freins, schémas répétitifs et obstacles à la communication. Habitudes relationnelles et écoute empathique
  5. Le mécanisme du conflit, deux démarches de résolution de conflit. Expérimenter et intégrer deux outils de résolution de conflit
La pédagogie repose sur :
  • Des temps d’exposés théoriques
  • Des temps de travail et réflexion personnelle
  • Des temps de partages et d’expérimentations en petits groupes

Anne Férot-Vercoutère a été enseignante pendant près de 25 ans, puis formatrice pour Génération Médiateurs et l’Atelier du Lien depuis 15 ans pour transmettre des outils de gestion de conflits et de médiation dans le milieu scolaire et des outils de communication pour renforcer la relation adulte/enfants dans divers milieux.

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail de la formatrice et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 160 € / 280 € / 400 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 220 €

Renseignements et inscriptions par mail à atelierdulien38@gmail.com


Jouer, bouger, danser !

Retrouvez le plaisir de jouer en famille

Du 1er août 2022 (accueil avant 15h) à 16h au 7 août à 9h

Avec Brigitte Mesdag, Guillem Legland Reus et Karine Chosson

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est jouerbougerdanser.jpg

L’été est là ! Pas question de rester devant la console de jeux ou attablés devant un énième monopoly… Essayons quelque chose de nouveau ! C’est l’heure de jouer, bouger, danser. Par les Jeux Coopératifs découvrez une autre façon de s’amuser en famille et avec d’autres de tous âges.

Ce sont des jeux collectifs et dynamiques grandeur nature. Ils reposent sur la poursuite d’un objectif commun par tous les joueurs et non sur la compétition : on gagne ou on perd ensemble ! Ce sont d’excellents outils éducatifs qui viennent éveiller, ressourcer et consolider nos liens et notre façon de communiquer, la solidarité, l’humour, l’esprit d’initiative, la vie de groupe…

Nous jouerons par moments tous ensembles, adultes et enfants confondus, à d’autres moments selon des groupes d’âge. Chaque séquence de jeu fera l’objet d’un moment d’échange et sera riche d’apprentissages. Il y aura des moments de détente et et de rencontre en dansant. Le stage se finira par une joyeuse soirée festive dansante.

Propageons ainsi à notre tour une culture de la non-violence et posons une pierre sur le chemin de la Paix… en jouant !

Stage pour les adultes (parents, grand-parents…) et enfants de 10 ans à 90 ans, nous proposons une garderie pour les enfants plus jeunes. Les familles entières sont les bienvenues !

Vous serez accueillis dans la maison communautaire de l’Arche de Saint-Antoine dans laquelle des familles vivent et travaillent ensemble. Une aire de jeu est à votre disposition dans le jardin médiéval dont prend soin la communauté depuis plus de 30 ans. C’est aussi l’occasion de se plonger dans une vie communautaire à travers nos repas végétariens partagés ensemble et les activités auxquelles vous pourrez participer.

Bonus ! Des visites touristiques et de nombreuses promenades sont possibles dans le village et aux alentours. De plus, les 6 et 7 août 2022 auront lieu la Fête et le Marché médiéval à Saint-Antoine l’Abbaye. L’occasion de découvrir ce village ancestral sous ses plus beaux atours.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est brigitte-2.jpg

Brigitte Mesdag : D’origine belge, engagée de l’Arche depuis plus de 30 ans, elle met son énergie dans la transmission pour ce qui amène vers un Vivre Ensemble satisfaisant. Par les danses en cercle, moments de circulation d’énergie apaisés et ressourcés. Par des interventions à la gestion des conflits, moments de prise de conscience de notre responsabilité dans la relation insatisfaisante. Elle s’inspire des œuvres et enseignements de Lanza del Vasto, Pat Patfoort et Thomas d’Ansembourg.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image.png

Guillem Legland Reus : Engagé de l’Arche, avec 15 ans d’expériences en animation et formation à la Non Violence et à la gestion positive des conflits en France et au Mexique. Il s’inspire des enseignements de Gandhi, Lanza del Vasto, Pat Patfoort et Marshall Rosenberg entre autres.

Karine Chosson : Iséroise de naissance, anim’artiste nature-environnement et intervenante en mieux-être spécialisée en coopération, créativité et pleine conscience elle s’est formée et continue d’approfondir psychologie, développement affectif et social, pouvoir d’agir, communication non-violente et Neurodanse. Proche de l’Arche et de la FEVE depuis des années, elle s’inspire de Thomas d’Ansembourg, Issâ Padovani, Anna Halprin et Béatrice Maine.

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail des formatrices et formateurs et tout autre critère qui vous paraît pertinent.

Adultes : 100 € / 175 € / 250 €.

Enfants : 80 € pour 1 enfant, 60 € pour le deuxième, 40 €  à partir du  troisième enfant.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 325,50 € – jusqu’à -65% de réduction pour les enfants.

Par ailleurs l’argent ne doit pas faire obstacle à la formation, ainsi nous restons à votre disposition pour en parler.

Inscription : inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici.

De plus, La Fève organise des ateliers jeux coopératifs gratuits, ouverts au public et intergénérationnels dans certains villages Isérois, plus d’infos ici !


Comprendre ces violences qui m’habitent

Voir et transformer ma part dans la violence du monde

Du 14 novembre 2023 (accueil à 18h) à 20h30 au 16 novembre à 17h

Organisé par la Fève, avec Margalida Reus, engagée de l’Arche

Nous vivons dans un monde où la question de la violence se pose à nous quotidiennement : dans la rue, dans le travail, dans nos relations…

Nous subissons la violence des autres et la violence de notre société.
Souvent, nous nous situons comme des victimes, comme si la violence était quelque chose d’extérieur à nous à laquelle nous ne participons pas.
Mais chacun de nous, avec ses comportements, souvent inconscients, et les actions qui en découlent, participe à la violence du monde.
Pour être des artisans de paix, il nous faut un travail sur nous-mêmes, sur la compréhension de notre histoire personnelle. Comprendre le lien entre blessure et comportement. Comprendre aussi comment l’être humain fonctionne. L’origine de la violence, c’est en nous-mêmes qu’il faut la chercher.  Pour comprendre ce qui peut amener une société vers la violence, il faut d’abord comprendre les hommes et les femmes qui la composent.

Nous allons aborder deux axes :

  1. Quelle est l’origine de ma violence ? et pour cela nous allons aborder la blessure et la souffrance ;
  2. Comment ma violence s’exprime-t-elle ? et pour cela nous allons voir les comportements que nous avons mis en place.
Pédagogie
  • Temps d’exposés théoriques
  • Temps de travail personnel
  • Temps de partage en petits groupes
0001207978

Margalida Reus a intégré la Communauté de l’Arche en 1982 et fait partie de l’équipe qui a fondé la maison communautaire de Saint-Antoine. D’origine espagnole (Baléares), elle a fait des études universitaires. Elle a fait partie pendant 20 ans d’une association qui accompagne les personnes dans leur compréhension et l’acceptation de leur histoire personnelle. Le choix de vie de la non-violence l’a conduit à réfléchir et étudier les causes de la violence personnelle ainsi qu’à analyser la façon dont celle-ci s’exprime. Elle anime des ateliers et des conférences sur ces sujets, depuis des nombreuses années. Elle est l’auteure du livre Sortir de la seulitude. Le temps de la consolation, aux éditions le Souffle d’Or, fruit de son expérience dans l’accompagnement personnel. De 2012 à 2019, elle a été la responsable internationale de la Communauté de l’Arche, non-violence et spiritualité.

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail de la formatrice et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 80 € / 140 € / 200 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 110 €

Inscription : inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici.  Attention, le nombre de places est limité.



Faire danser nos polarités

Une carte pour transformer nos blocages en passerelles

Du 10 novembre 2023 (accueil avant 18h30) à 20h au 12 novembre à 17h

Avec Jorge Ochoa

« La liberté OU l’égalité

Le travail OU la détente

Être à l’écoute OU s’affirmer

Tous ces exemples parlent de polarités. Une polarité est une paire interdépendante de valeurs ou de forces qui sont toutes deux nécessaires au fil du temps pour un système florissant et en bonne santé.

On peut percevoir les polarités comme des opposés qui se confrontent et ne peuvent fonctionner ensemble.

Dans ce stage, nous seront invité.e.s à porter un autre regard sur nous- mêmes, nos attitudes, nos relations, notre lien avec le monde.

L’intention sera d’élargir notre conscience sur la réalité, sur les forces qui provoquent des divisions, pour apprendre à les comprendre, les accepter, les adopter, les intégrer.

Par exemple, en voyant les qualités de nos supposés défauts et les travers de certaines de nos qualités, nous pourrons les accueillir comme un tout et un enrichissement pour l’autre. De même, en prenant du recul sur nos valeurs, préférences, intentions… nous pouvons donner sens et traverser nos difficultés, peurs et blocages récurrents.

En nous aidant de l’outil appelé « carte des polarités » (crée par Barry Johnson et pratiquement inconnu en France) nous serons invité.e.s à :

  • Identifier les distinctions sans faire des divisions. Prendre conscience des polarités physiques, émotionnelles, morales, qui provoquent des dilemmes et nous mettent en tension, en opposition et en conflit.
  • Concilier ce que nous voyons comme opposé : la raison avec l’intuition et l’imagination, le faire avec l’être, l’action avec l’observation, la stabilité avec le changement, le moi avec le toi, nous ou vous…

Partant des situations de vie des participant.e.s, nous utiliserons des approches pédagogiques qui permettront justement de concilier notre vision et compréhension du monde avec la manière de l’expérimenter et l’incarner dans notre corps et dans le monde. Nous explorerons cela à travers des temps d’introspection, de partage, de mouvements corporels, d’apports conceptuels, d’intériorisation, des exercices et des jeux.

Jorge Ochoa est passionné par le travail sur la relation, à soi-même et aux autres, la création des ponts entre les personnes, les groupes, les cultures. Mexicain, arrivé en France en 2000 pour habiter pendant 20 ans à la communauté de l’Arche de St Antoine, il est co-fondateur de la Fève et formateur-consultant en A.T.C.C. (Approche et Transformation Constructives des Conflits). Il s’inspire des travaux de Ken Wilber, Barry Johnson, Beena Sherma et Cynthia Bourgeault.

Pédagogie : fourchette entre 80 € et 200 € en fonction de vos possibilités.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 110 €

Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici. 

Un centre de trans'formation au coeur d'un lieu d'expérimentation pour mieux vivre ensemble nos transitions