Enjeux de société

Ce pôle contient toutes nos formations autour des sujets de société et propose des pratiques concrètes d’engagement dans le monde comme l’action non-violente ou le choix de l’habitat participatif ainsi que des réflexions sur les rapports de domination et nos pratiques militantes.


Rencontres Radicales

Dialogues critiques sur les oppressions systémiques et le racisme

Du 18 février à 9h (conseillé d’arriver la veille) au 20 février 2022 à 17h

Avec Manal Altamimi et Tal Dor

La formation aux dialogues critiques sur le racisme s’adresse aux personnes œuvrant dans des milieux professionnels, associatifs, militants et éducatifs, à la recherche d’outils leur permettant d’aborder, d’affronter, d’analyser et de transformer des situations de racisme, d’explorer et de construire leurs positions politiques ainsi que de développer leur propre compréhension et connaissance des mécanismes de domination à l’œuvre. Suivant une approche féministe décoloniale, cette formation sera attentive à l’imbrication du racisme avec les autres oppressions systémiques telles que le sexisme.

La formation se déroule au sein d’un groupe restreint composé des personnes premières concernées par le racisme ainsi que des personnes situées dans le groupe hégémonique. Elle consiste à ménager, avec les participant·e·s, l’espace d’un dialogue sur les formes de domination et d’oppressions systémiques en face à face et en toute ouverture. Elle est conduite en binôme par des formatrices situées elles-mêmes dans ces groupes. Partant de l’observation des dynamiques groupales, elle entend permettre aux participant·e·s d’accéder à une rencontre radicale avec soi et avec l’autre. Cette rencontre se veut un espace d’apprentissage sur les structures profondes du racisme. Elle se veut également, en tant que processus, un vecteur de transformation personnelle/politique de la conscience. Pour ce faire, les participant·e·s sont invité·e·s à s’exprimer librement en ayant un regard critique chacun·e sur soi et sur le(s) groupe(s) dont i·elle est membre. Pour stimuler les discussions, les formatrices, tout en accompagnant ce processus, proposent, à certains moments, des activités à thématiques variées. Les discussions en groupe ont lieu à deux niveaux : plénier et « entre-soi ». Dans l’entre-soi, le groupe racisé se réunit avec la formatrice qui se situe comme racisée, et le groupe hégémonique avec la formatrice qui se situe comme blanche.

Le programme détaillé en pdf.

Manal Altamimi, psychologue et psychanalyste, et Tal Dor, sociologue et pédagogue critique, travaillent en binôme depuis près de 20 ans dans la facilitation de rencontres radicales entre groupes majoritaires et minorisés. Leur travail s’est enrichi au fil du temps par la pratique, mais également à travers de la recherche dans leurs domaines respectifs. Elles ont écrit un ouvrage collectif qui vise à donner voix ensemble aux militant·e·s et aux théories, engageant un dialogue qui offre un répertoire d’actions et de réflexions puissant et décapant au confluent du féminisme, de l’analyse de la colonialité et d’une radicalité revendiquée : Rencontres radicales : Pour des dialogues féministes décoloniaux, aux éditions Cambourakis.

Tarif pédagogique : les formatrices vous proposent de choisir en conscience sur l’échelle des tarifs suivants en fonction de votre situation professionnelle et économique. 60 € / 210 € / 330 €.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine : 120,50 € (+ si supplément confort). Réduction possible jusqu’à -50% en fonction de vos revenus.

Il est impératif de participer à l’ensemble des trois journées de formation.

reste quelques places pour les premières concerné.e.s. Pour plus d’information et pour s’inscrire veuillez nous contacter au rencontresradicales@riseup.net.


L’action non-violente dans le sillage de Gandhi & Lanza del Vasto

Économie de guerre, économie de paix : dépolluer la Terre et les esprits

Du 17 mars à 20h30 (accueil avant 18h30) au 20 mars à 14h

Par la CANVA (Construire et Alerter par la Non-Violence Active)

Agir dans le sillage de Gandhi et de Lanza del Vasto !

Ici et maintenant ? Oui c’est possible, en participant à la préparation d’une action non-violente contribuant à la transformation de la société vers plus de justice et de solidarité. Ensemble, face aux crises climatique, sanitaire, économique et morale, nous pouvons créer un projet de remise en question sociétale et nous y préparer intérieurement pour agir avec non-violence – selon les principes gandhiens  :

« Sois le changement que tu désires » , 

«La fin est dans les moyens comme l’arbre est dans la semence.»

«Si tu veux la Paix, prépare la Paix !»

« Être le changement que l’on désire dans la société ?» y participer vraiment, s’y engager maintenant  par une action non-violente à créer ensemble ?

  • Ne plus subir ce qui nous pèse et nous désespère, mais participer au dynamisme du changement pour faire face «en vérité» aux conséquences des crises climatique, sanitaire, socio-économique et morale,
  • Créer et s’engager dans un projet d’action contribuant à l’émergence d’un nouveau mode de vie solidaire basé sur la coopération au lieu de la seule compétition,
  • Permettant de reconvertir une économie de guerre en une économie de paix plus orientée vers l’être que vers l’avoir, pour plus de justice, égalité, solidarité – plus respectueuse de l’être et de la nature dans une société à paradigmes vraiment écologiques – au service du Bien commun dans l’esprit du Satyagraha gandhien.

« Bienvenue à ce séminaire si tu te sens concerné.e par ce temps de réflexion-action commune !« 

Plusieurs personnes-ressources notamment de l’Observatoire des Armements (Patrice Bouveret), de l’Arche (Yann Forget) et d’ANV-COP 21 (Sylvine Bouffaron) nous accompagneront pendant les 3 jours de ce séminaire ouvert à toutes et à tous (de 30 à 50 participant.e.s). Plusieurs modes seront utilisés : petits groupes, jeux relationnels, café du monde et autres moyens coopératifs. Une scène ouverte ludique et la danse occuperont nos soirées.

Pour recevoir le déroulé du séminaire : Association.CANVA@protonmail.com

CANVA : Construire et Alerter par la Non-Violence Active, en coopération étroite avec la Communauté de l’Arche et la Maison communautaire de St Antoine l’Abbaye. « La non-violence active est pour nous membres de la CANVA, une force intérieure et collective (pouvant être appelée satyagraha) au service de plus d’humanitude dans une confrontation bienveillante avec des adversaires possibles dans un conflit. Notre visée ultime est une transformation ou métamorphose sociétale, culturelle, spirituelle et personnelle de tous les protagonistes alliés pour semer les graines d’un monde nouveau.« 

Pour s’inscrire, voici le bon d’inscription à imprimer et à envoyer avec un chèque de 25 € (correspondant aux frais pédagogiques et à l’adhésion à la CANVA) à Association CANVA BP 30 07140 LES VANS

Pour des renseignements particuliers : par sms au 06 75 50 29 86 ou par mail Association.CANVA@protonmail.com

Ce moment aura lieu à la Maison communautaire de l’Arche à St Antoine, en Isère. Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 159 €


Désobéissance civile et action non-violente

Réflexion, organisation, stratégie, pour débutant.e.s et expérimenté.e.s

Du 22 avril 2022 à 20h30 (accueil avant 18h30) et 24 avril 2022 à 17h

Avec Yann Forget

Nous sommes constamment agressé.e.s par une politique destructrice de notre environnement social et écologique. Comment y répondre ? Comment provoquer des changements positifs, pas à pas et de façon durable ? Face à l’indifférence, la confusion, le sentiment d’impuissance, comment agir ? S’organiser est la clef de toute action politique efficace. Cette formation vise à mieux appréhender et réagir à la violence institutionnelle (face à la police, aux médias, aux banques, aux entreprises et diverses institutions étatiques…).

  1. Comment la violence structurelle est-elle liée à la violence personnelle ? Comment gérer sa peur et son stress pendant une action ? Comment s’y préparer ? Comment diminuer les risques de violences pendant l’action ? La cohérence dans tous les aspects de la vie nourrie notre posture non-violente pendant l’action. Nous mènerons une réflexion générale sur notre mode de vie et sur notre attitude pendant l’action.
  2. La préparation d’une action : repérage, scénario, plans A et B, briefing contenu et message (technique, juridique)
  3. Rechercher l’efficacité : objectifs clairs, pédagogie de l’action
  4. Déroulement d’une action :
  • Coordination, sécurité, communication, négociation, évaluation
  • Répartition des différents rôles dans une action
  • Les différents types d’action : répertoire et exemples concrets
  • Techniques de blocage et de résistance à une évacuation
  • Gestion du stress pendant l’action
  • Check-list (récapitulatif) d’une action type

5. La répression :

  • Techniques de protection contre l’éventuelle brutalité des vigiles ou forces de l’ordre
  • Quels droits quand on est arrêté par la police ?
  • La garde-à-vue
  • La convocation au commissariat

Nous alternons ateliers théoriques et pratiques, jeux de rôles et exercices en petits groupes. Prévoir des vêtements simples et confortables. Pas de condition physique particulière requise. La formation dure deux jours et comportera un “jeu de rôle grandeur nature” pour vivre une mise en situation.

Yann Forget a 35 ans d’expérience comme militant pour des causes sociales et écologiques (nucléaire, soutien aux migrant.e.s…) aux côtés de l’Arche, des Faucheurs volontaires d’OGM, des Désobéissants et de nombreux autres collectifs. Il a suivi une formation de formateur à la non-violence et a une maîtrise sur la philosophie de Gandhi.

Pédagogie : 25 €

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 106 € Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici. 


Vivre ensemble : pourquoi pas moi ?

Une semaine d’expérimentation et de transmission communautaires

Du 2 mai 2022 à 20h (accueil avant 18h30) au 8 mai à 14h

Organisé par la Fève, avec l’Arche de Saint-Antoine

La Fève vous propose 6 jours combinant expérimentation et formation pour découvrir la vie communautaire à l’Arche de St-Antoine, réfléchir et apprendre sur ses motivations, défis et fonctionnement… et plus spécifiquement pour aborder les projets de vie collective dans une recherche de qualité relationnelle incluant de mieux se connaître, se relier à l’autre et expérimenter sa place au sein d’un groupe.

« Il nous faut apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons périr ensemble comme des imbéciles. » Martin Luther King

Vous pourrez partager, pendant une semaine, le quotidien de personnes ayant choisi de vivre et travailler ensemble pendant un temps ou pour toute la vie, seuls, en couple ou en famille. Vous découvrirez l’organisation du rythme de vie et de travail, le mode de gouvernance, les activités et habitudes qui créent l’union du groupe dans le respect des personnes (pluches, temps spirituels, fêtes, chants, danses, services…). Vivre ensemble n’est pas qu’une affaire de fraternité : découvrez, temps de formation à l’appui, quelques clés de relations de qualité, de cohésion communautaire, de prévention et gestion des conflits, et d’un fonctionnement ni trop lourd ni trop léger. En participant aux différents temps conviviaux, de service et de partage de la semaine, chacun.e pourra découvrir quelques recettes et inspirations pour ses projets de vie collective, que ce soit en habitat partagé, en communauté ou en simple colocation.

Au programme :

Expérimentation : Vous participerez aux services de la maison communautaire une partie de la journée (une dizaine d’heures) : pluches, travail au jardin, ménage, conditionnement d’herbes aromatiques, petits travaux… Vous aurez aussi l’occasion de participer à plusieurs des activités communautaires au gré de vos envies (chant, danse, temps spirituels…). Certaines soirées seront dédiées à des temps de groupes, d’autres à des activités facultatives (danse…), d’autres libres.

Formation : La semaine comportera également des temps spécifiques en groupe (une trentaine d’heures) d’échanges, de formation, de réflexion, d’expérimentation et de jeux autour de divers aspects de la vie en collectif. Ces temps seront animés par une équipe de formateurs et de formatrices coordonnée Magali Audion, Quentin Jeauneau et Brigitte Mesdag, qui vivent ou ont vécu plusieurs années dans la communauté de l’Arche de Saint-Antoine.

logo-arche-fond

Depuis 35 ans, la communauté de l’Arche de Saint-Antoine vit et travaille sur place en accueillant toute l’année de nombreuses personnes en stages, retraite, vacances, ou de passage, dans son bâtiment historique au cœur du village de Saint-Antoine l’Abbaye. Sa vie se déploie et s’organise autour des principes de la Non-violence sous toutes ses formes. Une expérience qu’elle cherche à transmettre via la Fève.

Nombre de places : de 10 à 20 personnes.

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail des formateurices et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 160 € / 280 € / 400 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 212 €. Réductions possibles.

Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici. 

Une playlist de vidéos autour de la communauté de l’Arche.


L’habitat participatif : Mûrir son projet et passer à l’action

Du 24 octobre (accueil avant 18h30) à 20h30 au 26 octobre à 17h

Organisée par la Fève, avec Audrey Gicquel

Vous vous questionnez sur votre habitat ? Vous aimeriez plus de liens, de solidarité, de partage avec vos voisins ? Créer un habitat participatif, en mutualisant des espaces, des objets, pourquoi pas, mais comment procéder ? Par quoi commencer ?
Cette formation s’adresse à vous !

Elle vous aidera à :

  • faire le point sur vos envies et définir votre habitat idéal
  • connaître des exemples d’habitats participatifs existants
  • expérimenter une prise de décision en équivalence
  • vous approprier desoutils afin de trouver ou créer un groupe

« Pendant ces deux jours, je vais vous accompagner pour mieux comprendre ce que « construire ou rejoindre un habitat participatif » signifie. Sur la base de mon expérience, je vous ferai vivre des moments d’intelligence collective et vous guiderai sur les étapes à franchir. »

Une formation à destination des groupes qui débutent ou des particuliers/professionnels intéressés par l’habitat participatif.

Détail de l’accompagnement

Jour 1 : conférence gesticulée de 20h30 à 22h: « Les clefs de l’habitat participatif ».

Jour 2 : Cette journée sera consacrée à mieux connaître son habitat idéal. Par une succession d’animations, vous serez amenés à visualiser votre habitat idéal, à vous poser des questions, repérer vos valeurs fortes. Nous aborderons l’importance du facteur humain et de la raison d’être du groupe. Nous expérimenterons une décision en équivalence autour d’une étape importante d’un groupe : le choix des espaces communs.

Jour 3 : Cette journée sera consacrée à choisir entre trouver ou créer un groupe d’habitants. Pour cela nous explorerons des exemples de projet, nous décortiquerons les étapes qui composent la création d’un projet et nous prendrons le temps de comprendre le rôle d’un fondateur de groupe. Nous finirons par balayer les outils existants pour poursuivre son projet en autonomie (bibliographie, structures, sites Internet, magazines…)

Audrey Gicquel est animatrice et facilitatrice de groupes, avec Habitat & Partage, auteure du livre Les clés de l’habitat participatif – mes expériences de vivre-ensemble. Formée à la CNV, à la sociocratie et à l’accompagnement d’habitat participatif, elle est passionnée par l’animation de groupes et l’intelligence collective. Audrey est co-fondatrice des Choux Lents, où elle vit depuis 2012. Elle propose de partager son expérience au sein d’un groupe en utilisant des outils d’animation et de prise de décision qui pourront être utile au sein de votre projet.

Tarif pédagogique : la Fève vous propose de choisir en conscience un des tarifs suivants en fonction de votre situation personnelle, l’importance que vous accordez au stage, au travail de la formatrice et tout autre critère qui vous paraît pertinent. 80 € / 140 € / 200 € Comprendre et choisir mon tarif.

Pension complète à l’Arche de Saint-Antoine à partir de 106 €

Arrivée le dimanche soir : Audrey propose une conférence gesticulée à 20h30, au chapeau : « Les clefs de l’habitat participatif ».

Inscription : inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire ici.

Bonus : une vidéo-témoignages de participant.e.s

Un centre de trans'formation au coeur d'un lieu d'expérimentation pour mieux vivre ensemble nos transitions